Objets connectés, un risque au quotidien !

« Aux Etats-Unis, l’assistant vocal Alexa d’Amazon a enregistré à son insu la conversation d’un couple et l’a envoyée à l’un de leurs contacts », rapporte Marianne. L’incident a été révélé par la chaîne américaine Kiro-7, à Seattle (Etat de Washington), vendredi 25 mai 2018. L’appareil, affirme l’entreprise américaine, « s’est réveillé à cause d’un mot prononcé dans une conversation de fond qui ressemblait à ‘Alexa’ [L’assistant vocal se déclenche lorsque ce mot est prononcé… comme Google avec « Ok Google » !]. Les paroles ont probablement été perçues comme une demande d’envoi d’un message… Depuis, Amazon affirme avoir colmaté la faille de sécurité à l’origine de l’incident. Quoi qu’il en soit, la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) rappelle que les « assistants vocaux » sont « connectés à votre vie privée », et recommande explicitement de couper le micro de son assistant vocal « quand on ne s’en sert pas ».

https://www.francetvinfo.fr/internet/amazon/faut-il-se-mefier-des-assistants-vocaux-trois-exemples-d-espionnage-qui-incitent-a-la-prudence_2771149.html

 

Laisser un commentaire