Objets connectés, un risque au quotidien !

“Aux Etats-Unis, l’assistant vocal Alexa d’Amazon a enregistré à son insu la conversation d’un couple et l’a envoyée à l’un de leurs contacts”, rapporte Marianne. L’incident a été révélé par la chaîne américaine Kiro-7, à Seattle (Etat de Washington), vendredi 25 mai 2018. L’appareil, affirme l’entreprise américaine, “s’est réveillé à cause d’un mot prononcé dans une conversation de fond qui ressemblait à ‘Alexa’ [L’assistant vocal se déclenche lorsque ce mot est prononcé… comme Google avec “Ok Google” !]. Les paroles ont probablement été perçues comme une demande d’envoi d’un message… Depuis, Amazon affirme avoir colmaté la faille de sécurité à l’origine de l’incident. Quoi qu’il en soit, la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) rappelle que les “assistants vocaux” sont “connectés à votre vie privée”, et recommande explicitement de couper le micro de son assistant vocal “quand on ne s’en sert pas”.

https://www.francetvinfo.fr/internet/amazon/faut-il-se-mefier-des-assistants-vocaux-trois-exemples-d-espionnage-qui-incitent-a-la-prudence_2771149.html

 

About admin9584

Officier de Gendarmerie jusqu'en 2017, j'ai occupé des postes d'encadrement, de direction opérationnelle, puis de conception en état-major. En charge des questions d'Intelligence économique dès 2006, j'ai contribué à la sûreté-sécurité des entreprises et des organisations, qu'elle soit matérielle (prévention des vols, destructions, malveillances) ou liée à la digitalisation (lutte contre la cybercriminalité). J'interviens en milieu universitaire, en institut et en école de commerce pour dispenser des modules sur l'IE et sur la Gestion de Crise. Membre Associé chez "EffectiveYellow", je suis en charge du management de la sécurité globale, avec focus intelligences économique et stratégique. Je suis aussi membre de l'équipe du "Cercle du Capital Humain" et co-fondateur du site "Intelligence Personnelle".

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *